Pélussin

Retrouvez toutes les informations de la commune de Pélussin sur le site Internet : Site Internet de la Mairie de Pélussin
chateau
Le quartier de Virieu à Pélussin – Photo Olivier LAJUZAN ©

Carte d’identité

Population : 3 676 habitants (recensement 2014) – Superficie : 3 216 km²

Une géographie contrastée

Terre de tradition entre la vallée du Rhône et les premiers contreforts du massif du Pilat, Pélussin, chef lieu de canton des quatorze communes du Pilat rhodanien s’insère dans un triangle délimité par les villes de Saint-Étienne, Vienne et Annonay. Son orientation naturelle tourne Pélussin vers la vallée du Rhône.

Sur un territoire de quelques 3 216 hectares, dont près de 913 hectares d’espaces boisés, ce joli quadrilatère de 6 à 7 km de longueur et de 4 à 5 km de largeur est parsemé d’innombrables hameaux, exactement 75, où les forêts de résineux et de feuillus jouent à saute-mouton avec les prairies et les pâturages verdoyants adossés au pied du Mont Pilat.

Au fil des routes enlacées, la commune arbore une grande diversité de paysages, de cultures et de climats, passant de 1 365 mètres au pic de l’Oeillon, le point le plus haut, là où le paysage embrasse le musée alpin, jusqu’à 200 mètres, le point le plus bas, situé près du confluent des ruisseaux de la Valencize et du Régrillon qui enserrent le bourg. Ce fort dénivelé qui s’étire sur près de 7 km confère à ce coin du Pilat un attrait tout particulier.

Dans ce paradis des randonneurs, pays de hauts plateaux et de montagnes, Pélussin offre un décor fascinant où le visiteur multiplie les clichés et cherche à immortaliser sur papier glacé ces instants rares où l’alchimie entre l’homme, la montagne et la lumière se joue pleinement.

Une économie diversifiée

Les images parfumées des produits du terroir – charcuteries, miel, fruits, vins, fromages – que l’on trouve sur les marchés hebdomadaires colorés, sur les foires locales ou en vente directe chez les producteurs, se mêlent aux mots qui fleurissent en un festival de saveurs sur un territoire gourmand qui a acquis, il y a bien longtemps, ses lettres de noblesse.

Un territoire où il fait bon faire une pause, où il fait tout simplement bon vivre au grès des vents et des rencontres d’hommes et de femmes qui façonnent la vie, sculptent le paysage, tissent l’histoire et enrichissent cette terre de tradition et de savoir-faire si souvent chantée par les ruraux.

La pomme se fait la part belle chaque 11 novembre à l’occasion de sa célèbre foire qui parfume le village depuis plus de 25 ans déjà.

Quelques usines de tissage attestent encore du passé glorieux des moulins à soie qui donnèrent un essor florissant au village. Aujourd’hui, c’est le fromage qui est roi dans la cité avec des producteurs de lait de vache et de chèvre, fournisseurs directs, pour un bon nombre d’entre eux, de la Fromagerie Guilloteau, belle vitrine qui affiche sa carte de visite à l’entrée du village.

Quant aux autres producteurs, ils transforment le lait et vendent divers fromages dont la Rigotte de Condrieu qui a décroché son Appellation d’Origine Contrôlée début 2009.

Haut de page