Aggravation de la situation de sécheresse : niveau d’alerte renforcée pour le territoire du Pilat Rhodanien

Le département de la Loire connaît un déficit pluviométrique depuis le début de l’année, qui a conduit le placement du département en vigilance le 24 mai. Les secteurs du Gier et des Monts du Lyonnais ont été placés en alerte le 08 juin. Le 21 juin l’alerte a été étendue à 8 autres zones du secteur et les 2 secteurs Monts du Lyonnais et Fleuve Loire Amont ont été placés en alerte renforcée.

La période de fortes chaleurs que traverse actuellement le département et l’absence de pluies depuis fin juin ont eu pour conséquence une forte baisse des débits des cours d’eau. L’absence de précipitations dans les semaines à venir nous conduit à envisager une dégradation de la situation hydrologique du département.

Dans ce contexte, il convient de prendre des mesures afin de préserver les usages prioritaires et la survie des écosystèmes aquatiques.

Compte tenu des mesures réalisées, les évolutions suivantes sont décidées :

  • La zone Sud-Loire passe au niveau crise ;
  • Les zones Rhins-Sornin, Gier, Monts du Forez, Monts du Lyonnais, Fleuve Loire Amont et Pilat Sud sont en alerte renforcée ;
  • La zone Roannais reste en alerte ;
  • La zone Fleuve Loire Aval demeure en vigilance.

Concernant les zones Pilat Sud, Gier, Monts du lyonnais, Monts du Forez, Fleuve Loire Amont et Rhins-Sornin, en niveau d’alerte renforcée, les principales mesures de restrictions concernant les particuliers sont accentuées :

  • interdiction d’arrosage des fleurs et massifs fleuris ;
  • limitation des horaires d’utilisation de l’eau pour l’arrosage des jardins potagers et plantations arborées : interdite de 8 h à 20 h.

Pour les usages économiques de l’eau (par les entreprises) :

  • seuls les prélèvements indispensables dans les process de fabrication industrielle sont autorisés
  • l’irrigation des cultures agricoles est soumise à des restrictions horaires supplémentaires, qui dépendent des cultures concernées et des matériels utilisés, l’irrigation des prairies de graminées est interdite. Ces limitations ne s’appliquent pas aux retenues de stockage ni au canal du Forez.

Le prélèvement dans les cours d’eau (bief, pompage) ou dans les nappes pour le remplissage des plans d’eau est totalement interdit.

 

L’État appelle chacun à limiter impérativement sa consommation d’eau, afin de préserver la ressource en eau et les milieux aquatiques.

Ces mesures sont susceptibles d’évoluer pour s’adapter à l’évolution de la situation climatique et hydrologique.

 

Lien vers l’arrêté préfectoral : Arrêté Sécheresse

Rappel des mesures de limitation des usages de l’eau : annexe_3_restrictions

Synthèse : Synthèse_restrictions_Complet

Haut de page